page-headers-1210x300__Testimonies_tesimony29A.jpg

Vous rencontrez l’amour de votre vie, vous achetez un logement ensemble… puis malheureusement, votre couple fait naufrage. Un Belge sur deux vit une séparation et pratiquement autant de Belges se voient contraints de vendre leur habitation commune soit à leur ex-conjoint soit à un tiers. Pour certains c’est un chemin de croix, pour d’autres, un nouveau chapitre de leur vie. Willy nous raconte son histoire, afin de mettre du baume au cœur à tous ceux qui vivent une situation comparable.

Vous avez acheté une première habitation avec votre ancienne compagne et, après votre séparation, vous l’avez vendue à un tiers. Comment cela s’est-il passé ?

Willy : “Comme l’emprunt était déjà remboursé quand nous avons décidé de nous séparer et de vendre le bien, nous avons pu régler la vente facilement. J’ai acheté la maison en 1987 avec ma compagne de l’époque pour 2.850.000 francs belges (environ 70.000 euros, ndlr). Nous disposions d’un capital de départ suffisant, de sorte que nous avons pu rembourser le logement en quinze ans. Nous avons dû un peu chercher pour trouver l’acheteur. Nous avions fait appel à un agent immobilier dans le but de vendre rapidement, mais au final, l’agent ne faisait pas son travail et nous avons dû trouver nous-mêmes un acheteur.”

Pour l’instant vous louez un logement avec votre nouvelle compagne, Lena. Est-ce par choix ?

Willy : “Lorsque j’ai rencontré Lena, au travail, elle était séparée depuis trois ans et louait une "maison jumelée" : une bâtisse divisée où vivent deux familles. Après ma séparation, j’ai décidé de m’installer avec elle. Rapide, facile et le point de départ idéal pour rechercher ensemble quelque chose de nouveau.”

Vous avez maintenant acheté un appartement qui vient d’être construit. Pourquoi avez-vous choisi une construction neuve ?

Willy : “Lena rêvait d’habiter au bord de l’eau et cet appartement neuf est magnifiquement situé sur le Nieuwe Kaai à Turnhout. Nous avons résolument choisi une construction neuve parce que nous voulions un logement dans lequel nous pouvions nous installer immédiatement. Pas de tracasseries et parfaitement adapté à nos besoins. L’appartement coûte environ 285.000 euros, mais le prix va encore augmenter, car nous voulons une belle salle de bains et une jolie cuisine (rires).

Quand pourrez-vous emménager ?

Willy : “La réception est prévue à l’été 2017. Encore un peu de patience ! Lorsque nous avons signé la promesse d’achat, on nous a dit que nous pourrions déménager après l’été 2016 mais finalement, nous allons devoir attendre un peu plus longtemps suite à des problèmes avec le maître de l’ouvrage.”

Avez-vous pris un nouvel emprunt pour votre appartement neuf ? Seul ou avec Lena ?

Willy : “Nous avons emprunté ensemble 130.000 euros sur 12 ans. Nous avons apporté tous les deux la même somme et possédons donc chacun 50% de l’appartement. Cela nous contrarie un peu de devoir payer un loyer un an de plus, mais heureusement, notre personne de contact à la banque a mis tout en œuvre pour que nous puissions conserver les conditions déjà négociées.”

En savoir plus ?

Que se passe-t-il lorsque vous voulez vendre un logement dont le crédit n'est pas encore remboursé ?