Le terrain, les briques, les heures de travail, … La construction d’une nouvelle habitation est un projet aux multiples facettes qui ont chacune un prix. Avant de poser la première pierre, quel sera le coût de la dernière ? Quelques recommandations et astuces pour estimer le prix total de votre prochaine construction.

  • Pas de construction neuve sans terrain. Le prix au mètre carré peut sensiblement varier d’une commune à l’autre. Et les terrains les plus chers sont situés en zones urbaines.
  • 21% de TVA à payer sur la construction de votre habitation. Sur l’achat du terrain, vous ne payez généralement pas de TVA, mais des droits d’enregistrement. Ceux-ci peuvent atteindre 10% en Région flamande et 12,5% en Région wallonne et en Région de Bruxelles-Capitale.  Vous achetez un terrain à bâtir avec une habitation en construction ? Pas de droits d’enregistrement mais 21% de TVA. En savoir plus ?
  • 1.000 euros le m2. C'est, selon un groupe d'experts , la somme moyenne à débourser au m2 pour les matériaux et les heures de travail, hors TVA.  A ce montant viennent encore se greffer les honoraires de l’architecte, estimés entre 7 et 10 % du budget de construction. Ils sont payables par tranches. 
    Bon à savoir : fixez contractuellement le pourcentage et les tranches.
  • La construction d'une nouvelle maison n'entraîne aucun frais de notaire excepté lors de l'achat du terrain. Le total des frais d’acte se situe alors entre 15 à 20% du prix d'achat, et 25% en cas de vente publique. Ils comprennent les droits d'enregistrement, les formalités administratives, la transcription hypothécaire et les honoraires du notaire puisque c’est lui qui se chargera d’enregistrer votre terrain auprès du cadastre.
  • Un parachèvement standard vous coûtera moins cher qu’une finition luxueuse sur mesure. Conseil : combinez les deux options en investissant davantage dans les pièces de vie commune et en économisant sur les autres espaces (comme le grenier, une remise ou les toilettes).
  • Les techniques et matériaux durables coûtent souvent plus cher, mais sont plus avantageux à long terme. Songez par exemple aux techniques de ventilation intelligentes, aux panneaux solaires, à un boiler solaire, à une pompe à chaleur, etc.
  • Les espaces attenants (extérieurs), comme une cave profonde, un grand garage, une belle allée, un joli jardin… ne vous seront pas offerts. Ne les oubliez pas dans le calcul des coûts. Décidez éventuellement de n’aménager le jardin que lorsque vous disposerez du budget.

Comment réduire les coûts lorsque vous construisez la maison de vos rêves grâce à ces 10 conseils.

Combien pouvez-vous rembourser ?